Discours des vœux du maire

16 Janvier 2019
Citoyenneté
Bonjour...
La cérémonie des vœux est une manifestation traditionnelle, un peu solennelle, néanmoins, j'ai toujours pensé que c'était d'abord un moment de convivialité, de rencontres, d'échanges entre toutes les composantes de la commune, les associations, les élus, les institutions (gendarmerie par exemple) et surtout vous, les habitants de St julien. Donc, pour vous laisser tout le temps de profiter de ce moment et des galettes fabriquées par nos 2 boulangers, mon intervention sera, comme à l'accoutumée, très courte.
En préalable, je souhaite aborder un sujet préoccupant, je veux parler des mouvements de protestation auxquels nous assistons depuis quelques mois. Évidemment que je condamne la violence dont font preuve certains manifestants, c'est évident mais c'est important de le rappeler, certains manifestants veulent renverser la démocratie et pas forcément résoudre les problèmes sociaux. Évidemment que les « Macron démission ! » n'ont pas lieu d'être, il est élu, il a 5 ans devant lui pour travailler. Par contre, le mal être d'une partie des citoyens en matière de pouvoir d'achat ne date pas de 18 mois, mais depuis 18 mois, il n'y a pas ou peu de réponses. Le grand débat qui arrive, c'est très bien, à ce propos, je suis tout à fait disposé à mettre à disposition une salle si besoin. Donc, ce débat c'est très bien à condition de tenir compte de ce que diront les français. Le gouvernement ne trouvera pas de réponse seul. Il ne doit pas non plus réformer seul.
Je voulais dire 2 mots sur la Dotation Globale de Fonctionnement. Sans entrer dans les détails, sachez que cette DGF est une contribution de l'état au fonctionnement des communes. Pour vous donner un ordre d'idée, cette DGF représente à St Julien l'Ars 20% du budget de fonctionnement. Un volet de cette contribution est calculé en fonction du potentiel fiscal de chaque commune. En intégrant Grand Poitiers, la moyenne fiscale s'est élevée puisque celle de l'ancien GP13 était plus importante. Certaines communes sont donc devenues virtuellement plus riches donc, la DGF a diminué. GP a, en 2018, fait preuve de solidarité, en compensant ce manque à gagner. Ce ne sera pas le cas en 2019, GP n'a pas vocation à se substituer à l'état. C'est là toute l’ambiguïté, une partie de la population a manifestement perdu confiance en nos institutions, seul sans doute, l'échelon communal échappe encore à cette défiance.
La mairie reste le lien privilégié des habitants avec l'administration, avec un grand A. L'état doit protéger les communes, par exemple, en maintenant le montant de dotation. Dans le cas contraire, il diminue une ressource qui permet aux communes de maintenir ce lien et ainsi d'éviter une fracture plus profonde. Et à ce moment là, ça n'est plus seulement le budget de GP ou de St Julien qui est menacé mais carrément la démocratie et l'essence même de notre pays. Il est reconnu que la détresse des gens est le terreau idéal pour faire croître l'exclusion, l'intolérance ou le mépris de l'autre.
Je le concède, mes propos sont grandiloquents, mais je tenais à insister sur le rôle d'intégration, de cohésion rempli par les communes. Cette fonction essentielle est assurée d'une part par les élus du CM, que je remercie pour leur investissement. L'élu est une espèce, vous le savez, en voie de disparition. Bon, je ne vais pas organiser ce soir un ELUTHON, mais plus sérieusement, quand je dis qu'il faut protéger l'échelon communal, j'inclus tous les acteurs.
Des acteurs tels que les agents de la collectivité dont je voudrais souligner la réactivité et la disponibilité. Il faut bien se dire qu'un agent de collectivité est souvent pris entre 2 feux. D'un côté l'élu, avec ses exigences d'élu et de l'autre, vous, les habitants qui, souhaitent, souvent légitimement qu'on accède à vos demandes.
Autres acteurs essentiels, les associations. Je crois qu'à chaque intervention, je l'évoque mais ce soir je souhaite à nouveau insister sur le rôle des associations. En cette période de violence physique, verbale, de non respect des valeurs de partage, de tolérance, le milieu associatif représente cet îlot de solidarité, de don de soi, qui plus est, totalement désintéressé. Rares sont les organisations dont les acteurs ne comptabilisent pas leurs heures ou consacrent la majorité de leur temps à organiser des manifestations systématiquement tournées vers les autres. Les associations font partie de ces organisations.
Je n'oublie pas les services publics présents sur la commune (la poste, la trésorerie, pour l'instant, la gendarmerie.) Et enfin, les acteurs économiques, le secteur médical. J'ai lu dans un document que la présence de médecins et d'infirmiers dans une commune est un critère essentiel de choix de telle ou telle commune. Tous contribuent au fait qu'on se sent bien à St Julien l'Ars.

En ce qui concerne les projets et les événements, l'année 2018 a été riche.
En projets tout d'abord, l'acoustique des salles polyvalentes et de la sapinette, la toiture de l'école élémentaire, la réfection des façades salles polyvalentes et omnisports, le réaménagement du bureau du directeur de l'école maternelle et de l'espace restauration des ATSEM (travaux qui ont été exécutés en interne par nos agents), l'enfouissement des réseaux rue de beaulieu, j'en profite pour remercier les services de Grand Poitiers.
L'année 2019 sera encore plus riche, les travaux de sécurisation de la gendarmerie, l'agrandissement des vestiaires du foot, le parking de la sapinette (un bonsoir aux représentants des restos du cœur, de l'école de musique et de l'espace ados), l'agrandissement du cimetière... Des cheminements piétons entre les rues du bois du moulin et de puygiron, également à l'extrémité de la rue de bel air en face du silo. En terme de partage des voies, nous travaillons actuellement sur un aménagement piétons/cyclos et voitures rue de Beaulieu aux abords des écoles, j'espère également que le rond point de la pharmacie verra le jour en 2019.
2018, riche en événements, également, les heures vagabondes (merci Pascale et le Conseil Départemental) soirée inoubliable, le feu d'artifice avec nouveauté la prestation d'un DJ, je n'ai jamais vu autant de monde au broussa. En plus l'équipe de France était qualifiée en ½ finale de la coupe du monde !
J'ai également gardé en mémoire les cérémonies du 11 novembre. Ces gamins des écoles en train de réciter, de chanter sous un ciel bleu azur, j'ai trouvé ça très émouvant.
Certains événements seront reconduits en 2019, pas les heures vagabondes, ça demande des jours et des semaines de préparation ! D'autres seront crées, je fais confiance au groupe de travail événementiel pour être imaginatif. Une fête de la musique a d'ailleurs été évoquée. Je viens de vous dresser une liste non exhaustive des projets et événements. Vous en trouverez le détail dans le bulletin annuel qui vous sera distribué février/mars.
Je voulais souligner la présence des élus du CCJ, j'espère qu'en évoquant l'espèce des élus en voie d'extinction, je ne les ai pas découragés !
Souligner également l'exposition installée par l'espace ados, il s'agit des photos de leur voyage en Grèce. Quoi de plus réjouissant que des photos de soleil en cette période hivernale !

Je vous remercie d’être venus nombreux, et nous vous souhaitons le conseil municipal et moi-même, une excellente année 2019.
Dominique Eloy

Agenda

Journées multi-activités du BKA Le BKA 86 vous propose ses journées multi-activités, pour les enfants à partir de 6 ans. En savoir +

Actualité

Coordonnées

Mairie de Saint Julien l'Ars
4, rue de la poste
86800 Saint Julien l'Ars

Horaires

Du lundi au vendredi
de 9h à 12h
et de 14h à 17h.

Samedi de 9h à 12h.
(sauf en juillet et en août)